La communication résiste à l’épreuve de la com’

Plusieurs écrits en cette rentrée reviennent sur l’enjeu de la communication et singulièrement de la communication d’entreprise (cf. notamment les ouvrages de Bernard Emsellem, Dominique Wolton, Thierry Wellhoff et Valérie Perruchot-Garcia, Laurent Sabbah[1]). Le sujet de la communication mérite en effet d’être réévalué après tout ce qui a pu se dire et s’écrire sur la com’ et le fatras d’artefacts qu’elle charrie. Le « procès » d’une certaine com’ qui a toujours confondu la parole, l’image et le marketing ne rend que plus nécessaire une juste appréciation de ce qu’au fond la communication représente ou peut représenter au sein de l’entreprise. La tentation est grande de jeter le bébé de la communication avec l’eau du bain de la com’. La réalité est que la communication résiste à l’épreuve de la com’. Et c’est une très bonne nouvelle en vérité.

Du côté du travail, de ses transformations au plus près des salariés comme du côté des relations sociales ou des relations avec les clients, les enjeux de communication sont tout simplement essentiels. Essentiels pour bien faire son travail, essentiels pour répondre aux défis de la qualité de service. Ces enjeux passent par des relations directes et une parole échangée dans le travail ou avec le client. La relation et la parole sont attendues dans tous les secteurs de notre vie. L’entreprise n’y échappe pas ou ne devrait pas y échapper. Encore faut-il qu’elle les autorise et qu’elle ne mette pas d’entrave à leur développement. Il faut dire que notre tradition managériale n’est pas toujours orientée en ce sens, c’est le moins que l’on puisse dire dans une entreprise française qui, rappelons-le, a été en son temps la fille aînée du taylorisme.

Pour se parler, pour en parler, il y a besoin que le travail s’inscrive à la fois dans des relations sociales de proximité et dans un contrat de confiance, sans pour autant basculer dans une conception angélique des rapports sociaux. Les travaux de l’ANACT ou les études menées dans le cadre de l’Afci sur la parole au travail montrent des voies de passage prometteuses et témoignent en tout cas du besoin de développer des espaces de discussion dans le travail. Sauf à se payer de mots, le collaboratif est à ce prix. Ce n’est pas l’entreprise qu’il faut « libérer », mais le travail, y compris dans l’intérêt bien compris de l’entreprise. Et la communication sera un des leviers de cette transformation.

Le numérique peut être un atout pour une telle communication de proximité, à la condition de ne pas rester une révolution silencieuse qui donne le primat aux automatismes ou aux nombres et qui sacrifie de fait l’expression vivante. Comme toujours, des forces contraires sont à l’œuvre et il revient aux acteurs de se saisir des opportunités, des ouvertures et de contrer des tendances qui renforceraient un silence organisationnel encore trop présent dans nos entreprises. En clair, plus on digitalise, plus le besoin de communication directe, pour ainsi dire physique, s’impose.

Pour toutes ces raisons et quelques autres encore, la communication en entreprise est devant nous. Et le sujet est d’une telle importance qu’il ne peut qu’être un sujet partagé. Les communicants au premier rang desquels les communicants internes ont partie liée avec le management, les RH, mais aussi les salariés pour faire advenir une communication à la hauteur des transformations de l’entreprise, du corps social et des clients. On a sans doute pu craindre à juste titre que trop de com’ tue la communication. La com’ à vrai dire passe comme les modes et les produits marketing. L’enjeu de la communication, lui, demeure.

[1] Bernard Emsellem, Pourquoi le message ne passe plus… Editions François Bourin, Dominique Wolton, Communiquer c’est vivre, Le Cherche midi, Thierry Wellhoff, , le Procès de la communication, Manitoba/ Les Belles Lettres, Valérie Perruchot-Garcia, Dynamiser la communication interne, Dunod, Laurent Sabbah, La communication expliquée à mon patron, Johnson et Brownson

3 réflexions sur “La communication résiste à l’épreuve de la com’

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s